L'ORIGINE DE LA RACE

La race du Rat Terrier (ou American Rat Terrier), dont est issu l’AHT, a pour origine d’anciens terriers appelés feists, qui sont arrivés d'Europe en Amérique du Nord au XVIIIe siècle. Le Rat Terrier moderne descend de cette population avec des apports de Beagle, Pinscher nain et Petit Lévrier Italien (et sans doute quelques autres).

L'AHT est une variante naturelle de l'American Rat Terrier (terrier ratier américain). En effet, le gène nu de l'AHT est un gène récessif rare, mais qui court à bas bruit dans plusieurs races de chiens (voir l'article Génétique).

Un beau jour de 1972, un chiot nu est né dans une portée d'un élevage d'American Rat Terriers, au sud des Etats-Unis. Ce chiot, une petite femelle nommée Josephine, a été adopté par le famille Scott, qui s'est pris d'amour pour ce vilain petit canard et a décidé de produire une lignée d'American Rat Terriers version "hairless", c'est-à-dire "nus".

Après plusieurs croisements infructueux, Josephine a mis bas une portée avec 2 chiots nus, et l'aventure de l'American Hairless Terrier a pu commencer !

L'élevage des Scott s'appelait Trout Creek Kennel, il a été suivi dans sa démarche par l'élevage Flinthill Kennel de Bonnie Turner, qui a beaucoup fait pour diffuser la race et l'enrichir par de nombreux croisements avec des Rat Terriers, à la fois en termes de couleurs et de variété génétique.

Ce travail a été poursuivi dans les années 1990 par les élevages WudNshu, Kalon, Kidd, Blair's Star et quelques autres élevages précurseurs, qui ont tous travaillé à améliorer le type et la variété génétique de l'AHT.

 

L'AHT a été importé en Europe au tournant d l'an 2000, d'abord en Finlande (élevage Sarantais) et en Tchéquie (élevages Punto Valentino et Centia), puis progressivement dans toute l'Europe.

Le premier élevage français (Domaine de la Brique Rose - qui a depuis arrêté sa production) a mis au monde sa première portée française d'AHT un 14 juillet 2009 !

Jusqu'à la fin du siècle dernier, l'AHT a pu concourir aux Etats-Unis comme variante de l'American Rat Terrier. En 2004 enfin, après un gros travail des éleveurs et éleveuses américains, l’UKC (United Kennel Club) reconnaît officiellement la race à part entière, distincte du Rat Terrier.

Plusieurs autres pays, comme la République Tchèque (CKU Czech-Moravian Kennel Union), la Slovaquie, la Russie et l'Ukraine, puis la Finlande, la Norvège et la Suède (Nordic Kennel Union), ainsi qu'un club belge, ont reconnu la race dans la rubrique des races « non reconnues par la FCI ».

 

En 2016, la race a été reconnue par l’AKC (American Kennel Club, instance partenaire de la FCI).

Le travail reste à faire pour que cette race soit enfin reconnue internationalement par la FCI et en France par la SCC (Société Centrale Canine), ce qui permettrait d'inscrire nos chiens au LOF...

Article : Anne BERENGER